Gros bar au leurre de surface Volume 2: Alexandre

Retour sur une sortie mi-novembre avec Anthony et Alexandre, 2 jeunes pêcheurs locaux qui souhaitaient se perfectionner sur la pêche au leurre souple et découvrir le leurre de surface. La semaine ayant été riche en jolis poissons, nous avons donc privilégié la recherche de gros bars en utilisant de gros leurres. C’est Anthony qui ouvre le bal avec un poisson maillé au L16 shad 150, ramené en linéaire dans 5 m d’eau. Nous décalons les dérives, mais les poissons ne semblent pas être présents en nombre sur ce spot. Nous changeons donc de zone pour explorer une zone rocheuse qui abritent régulièrement de jolis poissons. Je leur conseille de passer en surface avec le Naja 145 (oui je sais ça devient lassant mais la régularité de ce leurre mérite d’être soulignée) et dès le premier passage Alexandre enregistre une grosse attaque sur son leurre. Il temporise quelques secondes comme je lui ai expliqué, et le poisson est piqué ! Le poisson ne se laisse pas faire, et nous gratifie de plusieurs gros rushes sous le bateau. Lorsqu’il arrive en surface, le spectacle est saisissant car il est accompagné de 5 ou 6 poissons du même gabarit, qui essayent de lui chiper le leurre. Après un dernier rush pour essayer de nous fausser compagnie, il glisse enfin dans l’épuisette, il est magnifique ! Alexandre est super content, il s’agit de son premier poisson au leurre de surface. Verdict 68 cm sous la toise, encore un qui a gagné le droit de repartir à l’eau.gros bar au leurre de surface pour alexandreAprès l’avoir remis à l’eau, nous replaçons le bateau, et rebelote c’est au tour du leurre d’Anthony d’encaisser une grosse attaque. Le poisson est piqué, il s’agit encore d’un joli poisson au vu de la courbure de sa Shinjin Neo 782 LR MH. Malheureusement, le poisson se décroche au bout d’une vingtaine de secondes ! C’est vraiment  pas de chance, car j’aurais vraiment aimé pouvoir leur faire faire un doublé de gros poissons en surface pour leur première sortie avec moi,  mais il est vrai que les poissons sont parfois mal piqués. C’était le cas de celui là, et ses gros coups de tête lui ont permis de retrouver plus vite la liberté, sans passer par la case Zeppelin. C’est le jeu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *